Kirviller

Kirviller (4)Présentation générale

Kirviller est un village peu étendu, bâti tout en longueur autour de sa rue principale. Il est bordé par les forêts de Honskirch et d’Audviller). La petite rivière qui y coule s’appelle la Rose. Elle est la frontière naturelle entre Kirviller en Moselle, et Hinsingen, en Alsace. Au dernier recensement (en 2008) le village de Kirviller comptait 137 habitants.

Le village ne compte que deux rues : la rue principale, et dans son prolongement, la rue de la forêt, où se trouve le lotissement. Au bout du lotissement, une route forestière pénètre dans le bois. Le long de cette forêt se situe la piste cyclable qui mène à Hazembourg.  Plus bas, la principale intersection du village permet de mener à Honskirch, en traversant une autre forêt.

Les habitants de Kirviller s’appelent les kirvillageois.

 

Un peu d’histoire

Kirwilra 1179, Kirbuil 1606,Kirweiler 1871, Kirviller 1918. Au moyen age Kirviller fut un village de la seignerie du Val de Guéblange, réunis vers 1380 à la châtellenie d’Albestroff. En 1179,  l’abbaye de Wadgassen possède des biens à Kirviller. La donation est confirmée en 1197 par le pape Célestin III. Pendant la dernière guerre, le village est évacué le 19 mai 1940 à RIS (Puy de Dôme) occupé par les Allemands entre le 17 et le 25 juin de la même année.  Il fut libéré par l’armée américaine le 28 novembre 1944.

L’Eglise actuelle, dédiée à Saint Michel fut construite en 1858.

 

L’équipe municipale

Maire : Raymond SCHNEIDER

Conseillers municipaux : Denis BAUER, Thierry JAECK, Xavier COLLOT, Patrick HERMAL, Benoît HERMAL, Aline KOENIG, Nicolas TOUSCH, Sandra VALENCE, Frédéric WEBER, Sandra WEIDMANN.

 

Mairie – KIRVILLER

21 rue principale
57430 KIRVILLER
Tél./Fax : 03 87 01 27 59

Courriel : mairie.kirviller@wanadoo.fr

Secrétaire de mairie : Sylvie BOUSCHBACHER 

 

A voir !

  • Calvaire adossé au mur de l’église. Calvaire composé d’une haute croix encadrée par deux petites statues de la vierge et de saint Jean. La disproportion entre la taille des figures et hauteur du fut de la croix est peut-être la conséquence d’un remploi. D’après J-P. Kirch le calvaire a été érigé en 1753. Classique inscription : « O CRUX A / VE SPES / ZUM EWI / GEN HEIL / IESUS MARIA / IOSEP », « O Croix, notre espérance, perpétuel salut, Jésus, Marie, Joseph ». Une seconde inscription funéraire, très abîmée et incomplète, « AL HIER LIGT BEG / ABN ANNA MARIA / IARE IST GOTT / DEM H […] EN / SC[HLAFEN] IM IAHR / 17 […] », indique l’emplacement d’une sépulture à proximité du monument. Sur le fut de la croix : bas relief d’une Immaculée Conception surmonté d’un ostensoir. L’emplacement de la croix, contre l’église construite plus tardivement, pourrait signifier qu’il s’agit d’une ancienne croix de mission ou tout simplement de la grande croix du cimetière.
  • Croix de chemin. Simple croix de chemin de style populaire : robuste Christ en croix aux bras trop courts et corps très allongé. Sur le fut de la croix : grand monogramme gravé du Christ : « IHS », « Jesus Hominum Salvator », « Jésus sauveur des hommes », et un petit bas relief d’un saint évêque qui en l’absence 

DSCN1702

A vivre !

L’association « la Rose » créée en 1989, est la seule association du village.

 Président : WREBER Frédéric

 Cette association a pour but de promouvoir la culture populaire par des échanges culturels. Notre commune est en effet jumelée depuis 1969 avec 3 communes qui portent le même nom:

– KIRRWILLER en Alsace, connu pour son célèbre Music Hall,

et 2 autres en Allemagne

– KIRRWEILER (Kreis Sudlische Weinstrasse)

– KIRRWEILER (Kreis Kusel)

   Des rencontres de ces communes jumelées ont lieu tous les 2 ans.

 

 

Dernière modification : 25 juillet 2017