Présentation – Historique

presentation1

La genèse d’une intercommunalité forte

En 1972, un premier E.P.C.I. (Établissement Public de Coopération Intercommunale) à fiscalité propre est créé sur le secteur de Sarreguemines : le District de Sarreguemines qui se dote des compétences de gestion traditionnelles des districts, notamment dans le domaine de l’environnement.

Pendant près de 30 ans, le District sera un véritable laboratoire de la construction d’une coopération intercommunale sur le bassin de Sarreguemines.

Puis, avec la loi relative à la simplification et au renforcement de la coopération intercommunale en 1999, une forte volonté locale s’est exprimée pour susciter un essor nouveau vers une intercommunalité de projets renforcée.

Aussi, le groupement des communes connaît un fort développement suite à l’extension de son périmètre et sa transformation en Communauté d’Agglomération par arrêté interpréfectoral du 20 décembre 2001, ainsi qu’à l’intégration de nombreuses compétences nouvelles.
La Communauté d’Agglomération compte désormais 26 communes pour 52 562habitants, dont une ville centre de 22322 habitants et 3 bourgs principaux, Grosbliederstroff (3 374 habitants), Woustviller (3 146 habitants) et Hambach (2 543 habitants).

De plus, dans le cadre des lois sur l’aménagement et le développement durable du territoire, la Communauté d’Agglomération a décidé d’élaborer un projet d’Agglomération et un projet de Pays à l’échelle de l’arrondissement avec les autres groupements et communes concernés.

Ces collectivités concevront également un Schéma de Cohérence Territoriale (SCOT), document général de planification et d’aménagement du territoire, dont le périmètre coïncide exactement avec celui de l’arrondissement, auquel s’ajoute une commune alsacienne membre de la Communauté d’Agglomération.

Ces différentes démarches d’aménagement du territoire seront menées en partenariat avec l’Etat, la Région et le Département. Elles ont pour objet de susciter une réflexion globale et une cohérence entre les territoires autour de projets structurants et fédérateurs. Elles contribueront au renforcement de la coopération intercommunale et des solidarités entre espaces urbains et ruraux.

En outre, l’action de la Communauté d’Agglomération acquiert une dimension transfrontalière et européenne toujours plus manifeste au travers de ses différentes compétences : développement économique et aménagement de l’espace, enseignement supérieur, assainissement, animation culturelle, tourisme et environnement.

Dernière modification : 28 octobre 2010