La collecte des déchets

Ce service est le plus ancien parmi les compétences de la Communauté d’Agglomération Sarreguemines Confluences.

En effet, il permet aux habitants de se débarrasser de leurs déchets de manière hebdomadaire, comme l’exige le règlement sanitaire (un ramassage par semaine dans toutes les communes membres).

Pour cette collecte, de type classique (tous les déchets sont rassemblés dans un bac hermétique), il est demandé de ne pas présenter de sacs ou de cartons à coté de ce bac car ils ne seront pas ramassés.

Pour assurer ce service, la Communauté d’Agglomération possède un parc de 12 bennes à ordures ménagères.

La compétence de notre Communauté d’Agglomération s’arrête à la collecte des déchets ménagers et ne concerne pas les déchets industriels. Le transport et le traitement sont pris en charge par le Syndicat Mixte de Transport et de Traitement des Déchets Ménagers de Moselle Est ( SYDEME ).

Visionnez la vidéo sur le tri à la Communauté d’Agglomération en cliquant ici !


Chiffre :

360 kg = déchets ménagers produits par an et par habitant…
Les objectifs du Grenelle de l’Environnement doivent parvenir à accroître la prévention et le recyclage de nos déchets.

La collecte multiflux et ses objectifs

On peut distinguer trois types d’objectifs bien distincts pour y parvenir

le premier objectif : réduire la production d’ordures ménagères et assimilées.

Un agent de la collectivité a pour mission de trouver et de proposer des solutions pour diminuer la quantité de déchets à traiter.

le second objectif : augmenter le recyclage (matière et organique) des déchets et des emballages ménagers.

Ainsi, pour 2015 : 45 % des déchets ménagers et assimilés devront être orientés vers le recyclage matière ou organique.

Les objectifs de recyclage pour les emballages ménagers ont été portés à 75 % en 2012 au lieu de 60% en 2006.

le troisième objectif : accroître les flux des déchets détournés du stockage et de l’incinération.

Afin de s’inscrire dans ce processus, la Communauté d’Agglomération Sarreguemines Confluences a donc décidé de mettre en application ce nouveau dispositif de collecte des déchets ménagers triés à la source appelé « Collecte multiflux simultanée » dès l’année 2009.

Ce dispositif a été étendu au cours de l’année 2010 à l’ensemble des collectivités adhérentes au SYDEME afin de pouvoir approvisionner l’usine de méthanisation en biodéchets en vue de leur valorisation.

Ainsi, nos déchets ne sont plus des déchets mais deviennent une énergie valorisable. Avec ce nouveau mode de collecte, nos biodéchets, nos recyclables ainsi que nos déchets résiduels sont collectés ensemble, une fois par semaine, dans le bac roulant actuel.

Il faut toutefois veiller à bien faire le tri des trois types de déchets qui seront dès lors associés à une couleur de sac :

l’orange pour les recyclables,

le vert pour les biodéchets,

le bleu pour les déchets résiduels.

C’est le SYDEME qui a la charge du tri, du recyclage et de la valorisation de ces déchets.

Ces sacs sont à retirer lors des permanences prévues par le SYDEME dans les communes ou exceptionnellement et en cas de besoin immédiat, dans votre mairie ou à l’Hôtel de la Communauté pour les habitants de Sarreguemines(du lundi au jeudi de 8h30 à 12h et de 14h à 17h et le vendredi de 8h30 à 12h et de 14h à 16h) uniquement sur présentation de votre Sydem’pass*.


* Si vous n’êtes pas encore en possession de votre carte, il vous suffit de vous rendre à la prochaine permanence, muni d’un justificatif de domicile. Une seule carte est délivrée par foyer, la 2e étant payante et accessible uniquement dans les bureaux du SYDEME.
Le Sydem’pass permet d’améliorer l’approvisionnement en sacs et le bon déroulement des redotations.

Le Sydeme a également un numéro Vert.

L’ensemble des usagers du territoire du Sydeme peut poser directement ses questions ou soumettre ses demandes en appelant gratuitement à ce numéro :

Les horaires de permanence sont les suivantes :

Du lundi au jeudi de 10h à 12h et de 14h à 16h et le vendredi de 10h à 12h.

Si vous appelez en dehors de ces plages horaires, vous pouvez néanmoins nous laisser un message vocal et vos coordonnées.
Il est également possible de nous contacter par le biais de notre site internet à l’adresse www.sydeme.fr .

Rappel

La Communauté d’Agglomération est précurseur dans le domaine de la collecte du verre chez les professionnels (environ 50 conteneurs, qui permettent de collecter environ 100 tonnes de verre par an, auprès des restaurateurs, des salles polyvalentes et autres établissements publics).

4 déchèteries sont à disposition pour débarrasser les déchets qui suivent en grande partie les filières de valorisation.


Collecte des déchets de l’agrofourniture : les professionnels agricoles, regroupés au seins d’ADIVALOR (Agriculteurs, Distributeurs, Industriels, pour la VALORisation des déchets agricoles), organisent la collecte et le traitement des emballages usagés, films plastiques agricoles et produits phytopharmaceutiques non utilisables. Afin de connaitre les lieux et dates de collecte, il suffit de cliquer sur le lien suivant : www.adivalor.fr .


C’est quoi le SYDEME ?

Le Sydème (Syndicat Mixte de Transport et de Traitement des Déchets Ménagers de Moselle Est) est constitué de 13 structures intercommunales, réparties sur 289 communes, soit une population d’environ 385 000 habitants. Le territoire de compétence du Sydème couvre à ce jour en plus des 3 arrondissements du département de la Moselle, 2 intercommunalités d’Alsace Bossue. Le Sydème regroupe les compétences de transport et de traitement des déchets ménagers et assimilés sur ce territoire et met en oeuvre un schéma global de gestion des déchets.

La valorisation de la gestion des déchets est la vocation première du Sydème.

www.sydeme.fr

Le poids de nos déchets ménagers

1 célibataire :

1 jour = 1 kg ou 6 litres de déchets

1 an = 360 kg ou 2160 litres

1 famille de 4 personnes :

1 jour = 4 kg ou 24 litres de déchets

1 an = 1460 kg soit le poids d’un 4×4

Les Français :

1 jour = 390 millions de litres soit 195 000 piscines olympiques

1 an = 21,75 millions de tonnes soit 2500 fois le poids de la Tour Eiffel


De la collecte au traitement : comment ça marche ?

Un camion de collecte ramasse en même temps les sacs de couleurs différentes et les achemine jusqu’à l’unité de tri multiflux installée à Sarreguemines.

Les sacs y sont séparés par couleur automatiquement puis sont dirigés vers les installations de traitement correspondantes.

Les sacs oranges contenant les recyclables vont au centre de tri des déchets ménagers recyclables pour y être triés et conditionnés par matériaux avant d’être expédiés vers des usines de recyclage.

Les biodéchets, quant à eux, alimentent l’usine de méthanisation de Morsbach.

De leur transformation biologique sont issus du compost de grande qualité et du biogaz, source d’énergie.

Enfin, les résiduels sont enfouis en centre de stockage de déchets ultimes  ou incinérés dans une unité de valorisation thermique allemande.


Les biodéchets

La nouveauté avec la collecte multiflux simultanée c’est la reprise des biodéchets dans le sac vert.

En effet, le tri à la source c’est-à-dire dans les foyers est la meilleure solution pour optimiser la valorisation biologique dans l’usine de méthanisation.

Les biodéchets représentent environ 30% du poids de nos poubelles, soit 100 kg par an et par habitant.

Ces déchets renferment une part organique importante qui, suite à une transformation biologique, génère du biogaz (équivalent à 6,5 litres de gasoil pour 100 kg de biodéchets) et du compost (équivalent à 30 kg pour 100 kg de biodéchets). La nouvelle usine de méthanisation produira l’équivalent de 3,5 millions de litres de gazoil par an. Les tontes de gazon doivent continuer à être emmenées en déchèteries. Pour une grande quantité de déchets verts, une autorisation vous sera délivrée à la Maison de l’Environnement.


La méthanisation : une voie nouvelle de valorisation des déchets

En matière de tri, la plus grande marge de manoeuvre porte sur les biodéchets, dont une partie est déjà compostée. Mais, les biodéchets peuvent être aussi méthanisés.

Qu’est-ce que la méthanisation ?

La méthanisation combine plusieurs avantages : elle traite les biodéchets (30% de nos poubelles, toujours ça en moins pour l’incinération ou l’enfouissement), elle fournit de l’énergie (électricité et chaleur, biocarburant) ainsi que de la matière fertilisante (le compost) pour l’agriculture.

Mis dans une cuve étanche, le processus devant se faire en l’absence d’oxygène, les biodéchets fermentent sous l’effet des bactéries qui s’y trouvent naturellement et libèrent du biogaz : 60 à 85 % de méthane selon les déchets, ainsi que du CO2.

Il suffit de capter ce méthane et de l’utiliser pour chauffer de l’eau dont la vapeur va actionner les turbines produisant de l’électricité. Purifié, ce gaz est également injecté dans le réseau de gaz de ville depuis fin 2012 (unique en France).


Que contiennent nos poubelles ?

 

Dernière modification : 10 février 2014