A votre tour d’agir : quelques éco-gestes, trucs et astuces

Les éco-gestes, c’est bon pour la planète et c’est bon pour le porte-monnaie !

 

Voici quelques gestes simples à adopter au quotidien afin de contribuer à la préservation de l’environnement

 

L’eau

– Je ferme correctement les robinets après usage et ne laisse pas l’eau couler inutilement (un robinet ouvert pendant 3 minutes consomme 18 litres d’eau soit 12 bouteilles de 1,5 litre) ;

– je récupère l’eau de pluie, c’est bon pour mes plantes et l’eau devient gratuite ;

– je nettoie mon véhicule dans un centre de lavage, je consomme moins d’eau, à condition de ne pas y aller à la moindre salissure (les stations de lavage recyclent l’eau et sont équipées de circuits d’évacuation des produits de lavage et des eaux usées) ;

– je prends une douche plutôt qu’un bain car je consomme entre 25 et 100 litres d’eau au lieu de 250 litres ;

– j’équipe ma robinetterie de systèmes permettant de limiter ma consommation d’eau comme des réducteurs de débit, des aérateurs, des mitigeurs ou des douchettes à faible débit.

/!\ Un robinet qui goutte, c’est 35 m3 d’eau perdus par an.

 

 

L’énergie

– J’utilise une multiprise avec interrupteur, j’éteins tous mes appareils en un geste ;

– je débranche mon chargeur de téléphone dès qu’il ne sert plus, il ne consommera pas d’électricité inutilement ;

– je fais fonctionner les appareils électroménagers en pleine charge, j’optimise ma consommation d’énergie ;

– je programme des températures adaptées, c’est plus sain et je dépense moins (19°C dans les pièces de vie et 17° dans les chambres la nuit) ;

– j’utilise des ampoules basses consommation ou des LED (diode électro-luminescente) ;

– j’éteins la lumière lorsque je quitte une pièce ;

– je préfère sécher le linge au soleil plutôt qu’avec le sèche-linge (un sèche-linge consomme deux fois plus d’énergie qu’un lave linge).

/!\ Couper la veille de votre téléviseur peut générer jusqu’à 50% d’économie

Les transports et les déplacements

– Je privilégie les lignes de bus et TER

pour les petits trajets, j’opte pour la marche à pied, le vélo, ou à défaut, pour le covoiturage ;

pour les trajets de longue distance, je me renseigne pour utiliser le train ou le TGV ;

lorsque j’utilise ma voiture, je démarre en douceur pour éviter une surconsommation coûteuse et de forts rejets polluants et je conduis en souplesse ;

– j’évite d’utiliser la climatisation qui entraîne une surconsommation.

 

/!\ Voiture entretenue = pollution réduite de 20% et 10% de carburant économisé

La consommation

– Je centralise et regroupe mes achats en un seul lieu, je limite mes déplacements ;

– je consomme des produits frais et de saison, ils nécessitent moins d’énergie pour leur culture et leur transport ;

– je privilégie les produits en vrac ou pauvres en emballages, je réduis ma production de déchets ;

– je choisis du matériel recyclé, je fais vivre les filières ;

– j’achète des produits du commerce équitable, j’agis pour une économie solidaire ;

– j’utilise des recharges, je produits moins de déchets et c’est économique.

/!\ 1 CD-ROM = autant d’informations qu’une ½ tonne de papier

Les déchets

– J’utilise des sacs réutilisables ou des cabas ;

– j’appose l’autocollant  » STOP-PUB  » sur ma boite aux lettres ;

– j’évite les produits jetables (lingettes, gobelets, piles) et utilise des produits à usages multiples et longue durée (appareils rechargeables ou photovoltaïques, piles rechargeables, ampoules basses consommations…). Dans le cas contraire, j’évite de jeter les lingettes dans le réseau d’assainissement ;

– je bois l’eau du robinet et évite ainsi les bouteilles plastiques ;

– je limite ma consommation de papier (recto-verso, brouillons, éviter les impressions inutiles…)

– je lutte contre le gaspillage alimentaire ;

– je prolonge la durée de vie des biens d’équipement (réparation, don, échange, acquisition de produits de seconde main, antiquaires…)

/!\ En France, 1 jour = 350 millions de litres de déchets soit 155 000 piscines olympiques

Au jardin

J’exclue la consommation de produits phytosanitaires en utilisant plutôt de l’engrais naturel et le désherbage manuel ou thermique ;

– pour lutter contre les insectes indésirables je favorise la venue d’insectes auxiliaires comme les coccinelles ou de plantes comme l’oeillet d’Inde, la menthe, le thym, le basilic, etc.

– je favorise la biodiversité en variant les essences de plantes, en aménageant une mare ou encore en laissant un endroit en friche

– j’utilise les déchets organiques (nourriture, branchages, herbe de tonte…) pour faire un compost 100 % naturel.

/!\ J’arrose le soir plutôt que la journée, l’eau est mieux absorbée.

 

…………………………………………………..

………………………………………………

Pour plus d’informations encore, rendez-vous sur les sites suivants :

http://www.ademe.fr/particuliers-eco-citoyens

http://www.eie-lorraine.fr/

Formulaire de contact du service Confort Logement Economie (CLE) de l’Agglo :

http://www.agglo-sarreguemines.fr/vie-pratique/formulaire-ariane-terroitoire/

Dernière modification : 29 septembre 2017